Les Mots - Guérisseurs

 


Un Texte pour mettre des mots, pour libérer des blessures, pour réveiller des mémoires. Un Texte pour enlacer amoureusement et avec bienveillance,notre "Personnage" en voyage. Et "Quel Voyage!"

Un Texte pour se rappeler à la Vie et à notre Beauté en son sein💙

 

 

Arrivée sur Terre

("Personne ne m'a dit")

 

Personne ne m’a dit, lorsque je suis arrivée sur Terre, que je devrais apprendre à vivre.

Personne ne m’a raconté, qu’en moi, dormaient silencieusement les guerres de ma grand-mère, les blessures de mes ancêtres, et les souvenirs de douleurs qui n’appartiennent plus à ce temps-ci.

Personne ne m’a dit que mes pensées chercheraient à lutter contre mon cœur et contre la Vie.

Personne ne m’a parlé de mon cœur, qui parfois oublierait de m’aimer, et de mes pensées qui me jugeraient sans répit. Que mes pensées pourraient porter la paix ou nourrir les guerres et que je devrais réapprendre à penser.

.🌎

Personne ne m'a dit que je devrais m’éveiller à la force de l’amour, avoir le courage d’être heureuse, et apprendre à dire « non ».

Personne ne m’a dit que je devrais retrouver et protéger, chaque jour, le Chant de l’Amour en moi, pour moi et pour la Vie.  Personne ne m’a dit que je venais d’entrer dans une Mission quotidienne, où chaque instant serait une invitation à renouveler mon Choix d’aimer et de servir la Vie.

Personne ne m’a dit.

🌸

Personne ne m’a dit,

La maladie dans ma tête et dans mes corps. La maladie dans les racines de mon Arbre de Vie.

Personne ne m’a parlé des guerres qui se transmettent en silence, de mère en fille et de père en fils ; Des guerres qui ne m’appartiennent pas mais qui vivent dans mon Clan, et qui m´enchainent en silence dans des accords et des liens de fidélité invisibles à l’œil nu.

Personne ne m’a dit que « par amour » pour mes Ancêtres, je pourrai sacrifier ma vie, cherchant à les sauver vainement de leur Destinée.

Personne ne m’a dit.

🔥

Personne ne m’a dit,

Les champs de mines qui sommeillaient en moi. Ni que je venais d’arriver malade, dans un monde en souffrance.

Soumise à  des maux qui ne « m’appartiennent pas » mais qui habitent l’Humanité. Porteuse de toxicités mentales et émotionnelles collectives et partagées. Marquée par des mémoires de souffrance, prenant racine dans le fond de mon âme et dépassant tout entendement « raisonnable », personne ne m’a dit que j’étais née prisonnière.

Personne ne m’a parlé de la souffrance, couvée par la peur de notre Humanité à être en vie ,ni de cette peur qui l’avait rendu malade de la vie.

Un Monde en souffrance, une  Société devenue malade.

Malade de frénésie, de contrôle, de désirs non alignés, de rapidité, de matérialité, de pensées, de pouvoir, d’intelligence, de sciences, d’attachement au corps et aux plaisirs éphémères. Malade de Vouloir, détenir le temps. 

Personne ne m’a dit.

🌊

Personne ne m’a dit que cette maladie était aussi infiltrée dans les cœurs et dans les têtes de mes frères et de mes sœurs de voyage.

Personne ne m’a expliqué que pour entrer en lien avec l’ Autre, je devrai apprendre à prendre soin et à guérir ce qui m’appartient. Que nous devrions ré-apprendre à construire le « vivre » et le « grandir », ensemble . 

Personne n’a su me mettre en garde contre cette « maladie », et contre son venin subtilement présent dans tout ce que nous avions créé et dans tout ce que nous tentions d’être, Humanité « en voyage » et tisseuse du Grand Rêve, partagé…. .

Personne ne m’a dit.

🦋

Personne ne m’a dit.

Les peurs ancestrales, nichées dans mon chakra 1. La « croyance en la  survie » qui pulse dans chacune de mes cellules, fantôme envoûtant  mon corps, et qui me détourne de la vie, parce qu’elle peut éteindre le chant de mon cœur.

Personne n’a évoqué l’oubli de notre Race Humaine à croire en son Innocence et à son droit originel à l’Abondance et à l’Amour.

Personne ne m’a expliqué que notre société s’était perdue, parce qu’elle avait perdu le Sentier du Cœur et de l’Âme, et parce qu’elle était tombée dans « l’oubli » de ses Racines Cosmiques et de sa connexion au Grand Mystère.

Parce qu’Elle avait oublié les « Grandes Lois » de la Vie.

Personne ne m’a dit.

🌾

Personne ne m’a dit que le culte à l’intellect et à la science, coupé du Cœur et de l’Âme, tue peu à peu le feu de l’intelligence intuitive et originelle, logeant dans le cœur des Hommes. Que le désir ardent et destructeur de l’individu, apeuré par la mort, détruit au nom de la vie notre connexion silencieuse et profonde avec l’Âme du Monde, et désarçonne sans pitié les interconnexions amoureuses au Vivant, qui nous ont été offertes et confiées. 

Personne ne m’a dit.

🐺

Personne ne m’a dit,

Des liens éphémères et ineffables  entre deux âmes qui, à peine réunies, ne semblent n’avoir jamais été séparées. Des histoires qui se répètent et des terres jamais oubliées.  Personne ne m’a dit les liens de fidélité systémique, les retrouvailles karmiques, les lieux déjà « visités ».

Personne ne m’a confié l’importance du  « prendre soin » de ces grandes Rencontres qui changeraient ma vie. Des maîtres qui viennent guider nos pas maladroits. Des âmes qui se retrouvent, des amours silencieux. De la peur de la perte et de la peur de l’amour. Des choix qui n´en sont point et des appels qui ne peuvent être tus.

 

🌄

Personne n’a su me dire des temps qui passent, des incarnations qui se succèdent, de l´Âme éternelle, et du Souffle qui unit.

Personne ne m’a raconté que mon « Histoire de Vie »avait un Fil Sacré que je redécouvrirais, à travers des relations retrouvées, des missions à finir, des vieilles blessures à guérir, des parenthèses à refermer et des espaces à redécouvrir.

Personne ne m’a susurré de me préparer, pour être prête quand, en temps voulu, mon Âme me révélerait nos veilles mémoires « Humaines et Cosmiques », et me demanderait de mourir pour renaître, et servir le Grand Mystère, porteur du Dessein de notre Humanité.

 

🌎🌸🔥


Personne ne m’a initiée au Culte des Ancêtres, au langage des Rivières, à écouter la Terre et à prendre soin de mes propres guerres. Portée par le rythme des saisons, personne ne m’a conduit devant la Porte de la Mort, pour apprendre à dire « Oui » aux Cycles de vie.

 

Personne ne m’a dit, mais tout était écrit.
De la joie des Cœurs qui dansent, de l’Amour inébranlable et du Temps qui guide, patiemment.
Des rires de mon enfant. De ses prisons silencieuses et de la Foi qui guérit.

 

Tout était écrit, en moi,
Le Savoir infini, niché dans mon cœur. Mon Âme sans âge, et mon corps de passage. Les douleurs à guérir, le Chemin à accomplir. 

🌊🦋

 

Tout était écrit. Autour de moi,
Les Montagnes qui protègent, les Apus  qui soutiennent et les Mains guérisseuses.  Le chant du Vent dans les Arbres, les Racines qui nourrissent. De la Terre, qui aime. 

 

Depuis ma naissance, tout s’est lentement écrit,
Le Réveil des mémoires et le langage des Étoiles. Les Ancêtres à libérer et le souvenir d’autres Vies. De l’Eau qui purifie au Feu qui initie, en moi, le Grand Mystère de vie.

Oui, elles étaient écrites en moi, les Terres qui préservent, la Sagesse des Anciens.
Des Temps de Passage aux Portes qui guérissent. C’est en moi qu’elle sommeille, la Danse de la Vie. »

🌾🐺🌄

 

 

 

 

La Communauté des "Gardiens de la Terre"

Et par amour pour Moi et pour la Vie,
Pour guérir et pour vivre enfin la "Danse Sacrée".

Pour "me souvenir" et pour me réveiller,
Pour ouvrir le Livre de mon Âme et pour nourrir mon Langage silencieux avec la Terre, j'ai voyagé. 
Et de mes voyages, de mes initiations, de mes petites morts et de mes grandes découvertes, 
Gardiens de la Terre est né. 

Pour Toi, pour Nous.
Pour Vivre ensemble, le Voyage de retour à la Maison