La Vie sur Terre,"Potentiel Chaman" 

Tous Chamans

 

 

 

 

Qu’est-on venu faire sur Terre ? Quel est le sens profond de notre incarnation ? Comment vivre notre quotidien dans la danse chamanique qu’il manifeste ?

 

Reçois gratuitement les transcriptions et une fiche synthèse de chaque podcast pour emporter avec toi  les Pépites de Conscience qui sublimeront ton Quotidien!

TÉLÉCHARGER

 

 

MOTS CLEFS DE L'EPISODE

#incarnation #ritualité #présent #amour #intériorité #humanité #observation #ralentir #chaman #vivre

 

 

 

 

 

Transcription de l'épisode (extrait)

 

Cécile Amiel : Bonjour et bienvenue dans ce premier podcast avec Sandra Delepaut. Je suis Cécile Amiel et nous allons parler aujourd’hui du sens de notre vie, rien que cela Sandra.

Sandra Delepaut : Bonjour Cécile.

Cécile Amiel : Bonjour. C’est vrai que c’est un thème qu’on a abordé dans un des cercles du Réveil des Chamans que tu organises. C’était même le premier thème qu’on avait abordé. Et il me semblait important de commencer par cela dans nos podcasts parce que c’est une question que tout le monde se pose, et au final, c’est vraiment lié à ta définition, celle que tu m’avais partagé ou que tu nous avais partagés de ce que c’est qu’être Chaman. Déjà, le mot « Chaman », vous allez partager la définition, l’origine.

Sandra Delepaut : Oui. Le mot « chaman », cela vient du mot « šaman » qui est un mot sibérien, qui veut dire celui qui agite les jambes, les bras et qui entre dans une transe qui se rapproche à la transe des animaux. Le mot « šaman », il est arrivé en Europe à travers les explorateurs russes qui revenaient de leurs expéditions et qui assistaient à ces cérémonies où le Šaman entrait dans une transe animale pour aller récupérer des informations ou des guérisons pour les participants qui faisaient appel à lui. Donc, le mot « chaman », comme on l’utilise aujourd’hui ? Il vient du mot « Šaman » sibérien, mais en réalité, chaque culture, chaque pays, chaque peuple premier a un mot différent pour identifier son šaman. En Mongolie, c’est le böö. En Amérique du Sud, c’est le Curandero ou le Brujo. Chez les Cinghalais du Sri Lanka, c’est le Udura. Donc, c’est nous actuellement qui utilisons le mot « Chaman » pour faire le lien et donner une identité, mais chaque population locale a son propre mot et son propre vocabulaire pour…

Cécile Amiel : Oui, pour identifier le Chaman. Et à travers cette origine, là, on parle de personnes qui sont désignées comme Chaman, et donc c’est un peu les personnes qui font le lien entre le monde subtil, on va dire, et le monde de la matière et qui aide à des guérisons, qui est un peu la personne – on va voir – un peu référente pour se connecter à cette forme multiple qu’on peut avoir en tant qu’être humain, en tout qu’être tout court. Mais si ce podcast s’intitule « Tous Chaman », c’est parce que ce que j’ai compris à travers ce que tu nous présentes, c’est qu’au final, on a tous quelque part ce pouvoir « en nous » qu’on développe plus ou moins, dont on a conscience plus ou moins. 

 

Découvre l'intégralité de la transcription

 

TÉLÉCHARGER

 

" Voie Lactée "

Pour aller plus loin...

Le programme Voie Lactée, c’est un accompagnement mensuel et privé en ligne pour revisiter, assainir et déployer les dons des grands "Rites Initiatiques de Passage" vécus sur Terre, depuis ta naissance!

Chaque rencontre: des libérations, des reprogrammation et l'ancrage de ta Voix du Chaman(e), pour le déploiement de nouvelles lignes de temps possibles pour ton Histoire personnelle de vie!

C'est ici!

 

Retrouve-moi sur: